Shichaara2013

23 février 2017

Les traces douloureuses de l’Histoire

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 10 h 57 min

Une information expliquant que le musée de Kyoto (et aussi cela de Taiwan)

détient  des ossements de plusieurs personnes originaires d’Okinawa.

Ces restes humains ont été pris dans une tombe en 928 par un professeur en anthropologie physique.

L’homme faisait alors des recherches sur la « race » ryûkyû.

A Okinawa, des voix de lèvent pour réclamer le retour de ces hommes sur leur terre.

En effet, à Okinawa, la mort n’est qu’une étape, comme la vie. Un défunt est considéré comme toujours présent,

et en un sens, il vit toujours parmi les siens (qu’il vient hanté parfois) même décédé.

Il est évident que la politique colonialiste japonaise envers Okinawa durant des décennies au cours du XXe siècle,

ne pouvait mener qu’à ce genre de projets.

Okinawa doit maintenant se faire entendre pour être considéré comme une terre japonaise comme les autres.

21 février 2017

Un peu de sucre?

Classé sous images — shichaara2013 @ 12 h 00 min

La saison de la récolte de la canne a commencé à Okinawa.

Ses épis seront bientôt dans une cuisine

P1140783

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

18 février 2017

Rouge et bleue

Classé sous images — shichaara2013 @ 3 h 46 min

Les étoiles de mer à Okinawa sont véritablement de toutes

les couleurs; mais aussi de toutes les tailles

 

P1180051

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

15 février 2017

Un peu de lecture

Classé sous arts martiaux,info du jour — shichaara2013 @ 11 h 16 min

Je vous présente le 1er d’une série de cinq.

Entretiens à Okinawa avec ses maîtres de katate et de kobudô.

Entretiens_a_Okinawa_Cover_for_Kindle

Ce premier volume est intitulé

Les experts du shurite et des kobudô

Miyagi Takeshi, disciple de Miyahira Katsuya, du Shidôkan

Ôshiro Nobuko, disciple de Higa Yûchoku, du Taishinkan

Gibu Makoto, fils de Gibu Sokuichi, du Butokukan

Tomimoto Yûkô, de la Maeda-ryû

Isa Kaishû, des Ufuchiku-den Ryûkyû kobujutsu

Akamine Hiroshi, fils d’Akamine Eisuke, des Ryûkyû kobudô

Il est disponible chez amazon

Ici même

 

Ouvrage très facile d’accès, les récits proposés par les interviewés sont prenants de réalisme et constitue une réelle invitation à découvrir de l’intérieur la sphère okinawanaise des arts martiaux. En ouvrant une tribune aux maîtres okinawanais, l’auteur met en lumière des usages, des façons de pratiquer peu communs de nos jours, même à Okinawa. Il permet également de découvrir des écoles littéralement méconnues hors de ces îles. Ce livre est abondamment illustré par des photographies originales qui apportent encore plus de poids aux récits. Un livre pour tous les curieux et les passionnés du karate okinawanais !

En vrac

Classé sous images,informations générales — shichaara2013 @ 9 h 07 min

Alors qu’Okinawa connaît l’hiver, quelques clichés de sa végétation toujours

luxuriante, surtout à cette saison.

 

IMG_0584

 

Les bambous de 6 mètres de haut

 

 

IMG_0597

Une fleur dont j’ai oublié le nom

 

IMG_0600

Et des bananes

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

 

 

11 février 2017

De la main de Motobu

Classé sous arts martiaux — shichaara2013 @ 5 h 29 min

Je vous propose la traduction de l’avant-propos du second

livre du fameux Motobu Chôki : Watashi no karatejutsu

1012290_591110394305348_1306002559_n[1]

Par le passé, j’ai publié une tablette dans le but de faire connaître les arts martiaux à la chinoise.

Par la suite, grâce à des connaissances et les efforts de pratiquants, l’étude des arts martiaux à la chinoise s’est rapidement développée, et cette activité est présente dans tout le pays. J’en suis sincèrement heureux.

Les difficultés de la société moderne, la torpeur des jeunes, ceux qui délaissent l’activité physique pour la seule étude, sont communs. Je trouve tout cela vraiment déplorable.

Il est nécessaire de les nourrir d’un souffle vigoureux en faisant grand cas de l’esprit des arts martiaux. De cette façon, la société dans son ensemble connaîtra la Voie des guerriers.

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

9 février 2017

Les katas de la Gôjû-ryû selon Higaonna Morio

Classé sous arts martiaux — shichaara2013 @ 7 h 41 min

Au sujet des katas de la Gôjû-ryû, Higaonna Morio explique la chose suivante :

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

 » Presque tous les katas de l’école Gôjû ont été appris par le Grand maître Higaonna Kanryô  auprès de Ru Ru Koo,

homme de Fuzhou dans la province chinoise du Fujian. Ils ont été ensuite transmis à Okinawa en tant que nahate.

Maître Miyagi Chôjun, dit l’expert en arts martiaux, à étudié la forme Liuqishou (sic) [il s'agir en fait de Liujishou]   et à forgé le splendide  kata du nom de Tenshô.

Il a de plus créé les katas  Gekisai dai ichi   et Gekisai dai ni, destinés à la formation des jeunes gens et  à la propagation du karate (en 1940) »

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

7 février 2017

Parti en fumée…

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 11 h 29 min

Alors que les promesses de Trump durant sa campagne

laissaient entendre que les GI’s pourraient quitter Okinawa

(en tout cas un certain nombre), la rencontre de son secrétaire

à la Défense James Mattis avec la ministre japonaise Inada a confirmé

le contraire : les soldats restent au Japon, et l’Etat n’a pas à payer plus

qu’avant pour leur présence.

Ils sont aussi tombés d’accord sur le fait que la base Camp Schwab devrait

accueillir les engins basés à Futenma…

Donc, rien ne bougera…

La preuve, le préfet Onaga était à Washington la semaine dernière pour

faire du lobbying afin de trouver des soutiens à son opposition à Henoko, il a juste

rencontré des portes closes.

CIRCULEZ!

 

1 février 2017

Du thon

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 10 h 51 min

En hiver, les thons obèses viennent en surface, et

à Okinawa on en pêche beaucoup.

P10608101

 

de la ventrèche

P10608111

à droite, une tranche « standard » rouge, non grasse

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

 

31 janvier 2017

Des chiffres bien tristes

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 7 h 23 min

On le sait, à cause de l’occupation inhumaine des Etats-Unis pendant près de 30 ans,

les Okinawanais apprécient les aliments gras, les boissons sucrées et les bières de

mauvaise qualité.

Mais selon des chiffres fournis par le Ryûkyû Shinpô, plus de la moitié de la margarine et des sauces importées en 2016 au Japon sont consommées

uniquement à Okinawa, soit 160 tonnes de margarine et 290 de sauces…

Il y a 20 ans, c’était le contraire, les Okinawanais consommaient plus de margarine que de sauces…

Le goût des gens, encore sous influence de la junk-food des Etats-Unis, changerait-il encore?

Entre de la margarine suspecte et des sauces poisons, le premier choix était encore préférable.

A Okinawa, tous obèses dans 100 ans. Merci les Etats-Unis.

2009143_201203260140116001332754061c

 

(la jeunesse okinawanaise actuelle, parents des obèses de demain?)

 

Il suffit de voir ce que ce sont devenus les Hawaiiens, ou bien les Micronésiens, pour se faire idée des dégâts que la nourriture(sic) des Etats-Unis

provoque chez des individus dont le mode de vie n’avait pendant des siècles (millénaires?) rien à voir avec le nôtre, nous,  blancs Européens.

 

12345...72

Des voyants pas comme les a... |
Tips on how to improve your... |
Methods to increase your we... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | The right way to raise your...
| The best way to increase yo...
| Salazarfyzw