Shichaara2013

  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2014

30 juillet 2014

Un coup de chaud?

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 9 h 49 min

Les Okinawanais vivent sur l’archipel des Ryûkyû depuis….. des millénaires.  Il s’agit là d’une évidence, mais même les intéressés semblent oublier leur ADN et leurs racines, pour se penser Japonais métropolitains.

 

Un exemple flagrant est les campagnes de prévention faites par les autorités locales pour sensibiliser la population sur les dangers du soleil et les insolations.

Bien sûr, entre 12h et 14h, il ne fait pas bon de rester sans bouger en plein soleil sur une dalle de béton. Mais cela, les Okinawanais le savent depuis des lustres. A ces heures, personne n’est dans son champ.

Sous l’influence de la métropole toutefois où comme dans  beaucoup d’autres endroits comptant de nombreuses villes où les problèmes d’insolation sont médiatisés, comme en France par exemple,  on croit bon de faire peur aux habitants en leur disant que le soleil est mauvais, qu’ils doivent rester cachés chez eux, alors que les beaux jours à Okinawa ne sont pas légion et surtout condensés durant la période juillet-août.

 

29 juillet 2014

Le jurassique?

Classé sous images — shichaara2013 @ 8 h 05 min

La fougère arborescente, mayaafigu, est une sorte de fougère descendant des temps préhistoriques.

fougere

Sa taille est assez impressionnante, puisque ses branches font la taille d’une personne.

fougere2

On a souvent à l’esprit que les végétaux d’Okinawa sont ceux des îles exotiques : palmiers, cocotiers etc. La flore y est en fait bien particulière.

Le ton monte

Classé sous info du jour — shichaara2013 @ 7 h 14 min

Les prospections visant à préparer l’aggrandissement de la base Schwab à Henoko ont commencé le 28 juillet. Ce sont évidemment les Japonais qui font ces travaux.

Des manifestants okinawanais étaient placés devant le portail de la base, afin d’empêcher les camions de chantier d’entrer. Ils ont été déplacés par des forces de sécurité privées japonaises.

Par ailleurs, cette base étant aussi accessible par la mer, un ponton de 70m a été construit par les gardes-côte, afin d’y laisser une trentaine de zodiacs rapides prêts à intercepter (et arrêter) toute personne pénétrant la base, vue que je Japon s’est engagé il y a cinquante ans à veiller à ce que les bases des Etats-Unis ne soient pas dérangées sur son sol.

 

 

De nouveaux soucis en vue

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 6 h 56 min

Les forces armées des Etats-Unis ont déclaré à Washington que la hauteur de l’espace aérien utilisé par ses différents aéronefs sera élevée de plusieurs centaines de mètres.

Sont concernées les zones de Kin, Ginoza où se trouve la base Hansen et à Nago où se trouve la base Schwab.

Bien sûr le seul commentaire est que le Gouvernement japonais sera consulté. La population d’Okinawa et ses élus seront comme d’habitude laissés à la porte des négociations (forcémment favorables aux Etats-Unis, vu l’esprit docile du Japon depuis des décennies).

 

 

 

 

 

26 juillet 2014

Le Kôdôkan des Matayoshi

Classé sous arts martiaux — shichaara2013 @ 9 h 00 min

La famille Matayoshi 又吉 possède depuis les années 1970 un dojo du nom de Kôdôkan 道館, d’après le nom personnel du père de son fondateur : Shin.

Ce dojo, bien qu’étant en rapport avec les arts martiaux okinawanais et chinois, est aussi un lien avec le Japon, comme le montre l’armure japonaise siègeant en son coin droit :

armure

 

(On remarque à gauche une lance chinoise)

En effet, Matayoshi Shinpô 真豊, le fils de Shinkô, avait reçu l’agrément de la Dai-Nippon butoku-kai, dont il était le représentant pour Okinawa.

En plus des armes pour lesquelles la famille est connue, les Matayoshi transmettent une école de karate particulière : la Kingai-ryû 金硬流.

 

 

 

24 juillet 2014

Nanori gashira

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 10 h 13 min

Il existe un usage, que l’on peut lier à la parenté, selon lequel les familles donnaient à chaque enfant mâle un nom personnel (l’équivalent de notre prénom) en deux caractères chinois dont le premier se transmettait de génération en génération :

Gichin珍  Gigô

Yûshô松 Yûkei有

Shinpô 真 Shinkô光,

Chôki朝基 Chôtoku

Cela se nomme nanori gashira. Il s’agissait d’un moyen certain d’identifier les membres d’une même famille et ou d’un même clan.

Or, lors de l’après-guerre, cet usage se perdit et nombreux furent les fils de familles importantes où cette façon de procéder avait cours depuis des siècles à porter un nom en un seul caractère : Isao 功  Yasushi 靖.

Il faut bien sûr avoir en tête que ce changement soudain venait de l’occupation des Etats-Unis qui, en porteur de « démocratie et de modernité », voulaient imposer un nouveau modèle social. Les usages d’hier étaient considérés comme retrogrades, et tout ce qui était en rapport avec le passé devait être supprimé, étant donné que cette société reposant sur d’autres modèles avait conduit Okinawa et l’ensemble du Japon à la « dictature »  et  à la guerre.

Que le Japon des années 1930 et 1940, et même avant, n’était pas un modèle de démocratie, c’est certain. Mais n’oublions pas que le droit de vote pour les femmes  fut promulgué en France en 1945… quant à la discrimation raciale aux Etats-Unis, elle coulait encore des jours heureux en plein milieu des années 1960.

Il est assez choquant de voir comment des points essentiels de la culture des Ryûkyû ont été perdus durant l’occupation des Etats-Unis. Ceux-ci, de la même manière que la Chine de Mao avec la révolution culturelle, voulaient faire table rase du passé puisqu’il avait été mauvais (c’est-à-dire différent de leur vision du monde, pas plus ni moins), en faisant payer aux habitants d’Okinawa le prix de fautes des élites en attaquant leurs traditions.

22 juillet 2014

Après Futenma et avant Henoko, Saga

Classé sous info du jour — shichaara2013 @ 8 h 50 min

Toujours dans l’impasse face à l’opposition locale, le gouvernement japonais sort une nouvelle idée de son chapeau.

Comme on le sait, le Japon veut que la base de Futenma soit relocalisée à Henoko, toujours à Okinawa. Mais les Okinawanais sont contre cette idée.

Il n’empêche que Futenma doit et va fermer d’ici cinq ans, mais que la base de Henoko ne sera pas utilisable avant l’année 2020.  Il faut donc gagner du temps et ménager la colère des locaux.

Le ministre adjoint de la Défense Takeda vient donc d’annoncer que dès 2015, ce sera une base établie dans  l’AEROPORT CIVIL du département de Saga (Kyûshû) qui verra des appareils des Etats-Unis s’y établir (dont les fameux et dangereux ospreys).

(Comme à Okinawa, militaires et civils partagent la même piste de décollage…. même si cela est étrange, cela reste l’utilisation d’installations civiles par les forces de défense du pays, pas par une armée  conquérante)

C’est donc un endroit encore plus reculé et calme qui va endosser la charge des appareils des hélicoptères des Etats-Unis…. et leurs grâcieux pilotes.

 

21 juillet 2014

Okinawa en lutte

Classé sous histoire — shichaara2013 @ 11 h 58 min

L’histoire récente d’Okinawa est émaillée de manisfestations de la population contre la présence des bases des Etats-Unis et les nuisances et crimes qu’elles drainent.

On compte cinq moments importants :

En mai 1956 : les propriétaires terriens s’opposèrent à la spoliation de leur terres dans le but de construire toujours plus de bases.

Durant la décennie 1960 : de nombreuses personnes réclamaient le retour d’Okinawa au sein de l’Etat japonais.

En 1971 : deux grèves générales. En mai, les Okinawanais manisfestèrent contre la tournure qu’allait prendre la rétrocession à l’Etat, puisque les Américains et le Premier ministre japonais avaient négocié sans consulter la population. La seconde eut lieu en novembre, quand de la même façon les ouvriers et les pêcheurs firent grève, mais ils furent rejoints par les chauffeurs de taxi et de bus, paralysant ainsi toutes les îles.

En 1996, suite à l’agression sauvage d’une jeune fille de 12 ans par des GI’s, des manisfestations de plusieurs dizaines de milliers de personnes eurent lieu à la fin du mois d’octobre. Pour la première fois, l’ensemble des Ryûkyû se mobilisa; puisque même à Amami, où la question des bases est bien nébuleuse, plusieurs milliers de voix s’élevèrent.

Enfin en 2010, suite aux volte-faces du Premier ministre Hatoyama, les Okinawanais se dressèrent des semaines durant contre le maintien de la base de Futenma à moins de sacrifier la zone de Henoko.

19 juillet 2014

Parce qu’

Classé sous images — shichaara2013 @ 12 h 23 min

il n’y a pas que des mauvaises nouvelles et l’érosion du milieu naturel d’Okinawa par l’homme,  je vous propose comme dernier billet de la semaine une belle photographie :

 

rascasse volonte

 

Une rascasse volante cachée dans le récif de Maeda, à environ six mètres de profondeur.

un petit pas

Classé sous info du jour — shichaara2013 @ 12 h 04 min

La société de transport aérien low cost Peach aviation (ピーチアビエーション) vient d’annoncer qu’elle va supprimer à partir du mois de septembre sa liasion Naha-Ishigaki.

Le nombre de clients étant insuffisant.

Cette nouvelle va sans doute redonner de l’espoir aux habitants d’Ishigaki qui ne cessent de voir leur île transformer par un afflux constant de touristes venant de la métropole via Naha, notamment grâce au nouvel aéroport, de stature internationnale, ouvert en 2013.

Bien sûr les dirigeant du tourisme local appellent à la reouverture de la ligne….

 

 

123

Des voyants pas comme les a... |
Tips on how to improve your... |
Methods to increase your we... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | The right way to raise your...
| The best way to increase yo...
| Salazarfyzw