Shichaara2013

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2014

30 septembre 2014

Etre aveugle…. pour ce qui est près

Classé sous proverbe — shichaara2013 @ 8 h 16 min

A Okinawa, pour parler d’une chose tellement évidente qu’on n’y prête pas attention , on dit :

Kirama ya miyuushi ga,  machigee miran, littéralement : Voir les îles Kerama, mais ne pas voir ses cils.

 

Les îles Kerama sont assez loin de l’île principale; environ 40km depuis Naha. Néanmoins, on les distingue assez bien. Par contre, il est difficile, voire impossible de voir ses propres cils.

Autrement-dit, c’est ce qui est le plus proche de nous, le plus évident, qui passe souvent inaperçu.

 

 

29 septembre 2014

Takadeera manzai

Classé sous arts scéniques,vidéos — shichaara2013 @ 0 h 51 min

Découvrons aujourd’hui la danse Takadeera manzai, du hameau de Gabusoka.

Dansée ici lors des rites de fertilité des sols; elle comporte deux partie. Le costume est typique de l’influence japonaise.

Takadeera manzai est souvent donnée en fin de programme

(il manque le début, du dait d’un camescope long à se mettre en route)

27 septembre 2014

Le site est ouvert

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 7 h 05 min

Le premier site en langue française dédié à la culture d’Okinawa, et à celle d’autres zones d’Asie, vient d’ouvrir.

Il comporte de nombreuses photos, une rubrique librairie, et sera enrichi de réflexions et de vidéos régulièrement.

http://okinawacultureasie.fr

Bonne lecture

ps  la page pour acheter le livre sur les Tamanaha de Shuri

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

 

 

 

 

Une surprise

Classé sous info du jour — shichaara2013 @ 5 h 06 min

Dans son édition du 26 septembre, un journaliste du Ryûkyû shinpô est ravi de constater que des jeunes (wakamono), dans ce cas des personnes entre 20 et 30 ans, se mobilisent contre la construction de la nouvelle base à Henoko.

Cela signifie-t-il que jusqu’à présent la lutte à été menée par des seniors voires des anciens? En effet, on ne peut voir que trop peu de ces jeunes et d’adolescents dans les manifestations anti-bases des Etats-Unis. Ces tranches d’âge ont littéralement grandi avec et dans les bases, et n’ont aucun désir de les voir quitter leur île.

Au contraire, ils seraient bien embêtés de voir disparaître une source d’inspiration pour danser de façon grotesque et se vêtir comme des « bad boys » de Los Angeles.

Il faut s’en rendre à l’évidence, la jeunesse okinawanaise, plus encore que celle de la métropole, à été abreuvée, voire droguée, par l’image des Etats-Unis, porteurs d’une culture autre et plus attractive. Ces jeunes ont rejeté leur propre culture et surtout sont très attachés à ces Etats-Unis à la maison.

La prise de conscience doit s’aggrandir, car si la jeunesse, elle qui est directement concernée par la présene ou non des bases sur son sol dans le futur, n’agit pas, les choses ne changeront pas.

25 septembre 2014

Kônan-ryû

Classé sous arts martiaux,images — shichaara2013 @ 7 h 18 min

Je vous propose aujourd’hui un cliché montrant les maîtres de l’école Kônan-ryû, à partir d’un cliché pris dans l’Ahagon dôjôkonan

 

De droite à gauche  :

Zhou Zihe, Uechi Kanbun, Uechi Kan.ei et Itokazu Seiki.

Le premier, un Chinois, fut à l’initiative du développement du karate reposant sur le solide et le flexible : pangawinuun en okinawanais  (han-kônan); développé au Japon par Uechi Kanbun puis par son fils Kan.ei qui accentua son essort  à Okinawa. L’un des disciples de ce dernier, Itokazu, fonda la Kônan-ryû en 1978, en référence à l’enseignement de ces maîtres du passé.

Au dessus des portraits, il y a (de droite à gauche)  le programme d’échauffement junbi undô (10  exercices), la liste des techniques de base hojo undô (au nombre de 12) et les huit katas.

Voilà ce que l’on trouve dans un dojo de karate à Okinawa. Rien de bien extraordinaire, juste des portraits et des listes.

24 septembre 2014

Le soleil… vu dans l’eau

Classé sous images — shichaara2013 @ 12 h 07 min

Après des jours au temps incertain, Okinawa a retouvé le soleil.

mer soleil

 

Alors qu’en France nous peinons à avoir 20 degrés, à Okinawa les températures sont toujours supérieures à 30 degrés.

23 septembre 2014

En quatrième

Classé sous images,informations générales — shichaara2013 @ 10 h 51 min

Le livre est en route, et le site presque ouvert.

Voici la 4e de couverture

4e couv

 

Terre de longévité aux fonds bleus cobalt… ce reflet connu d’Okinawa voile l’image de l’ancien Royaume des Ryûkyû constitué d’îles à la diversité humaine et naturelle peu commune, dont les racines et la puissance économique remontent aux Routes des coquillages plusieurs fois millénaires.

Cette culture située au sud de l’archipel nippon a construit son identité singulière mariant les sphères océanique et continentale sur ce lieu stratégique entre le Japon, la Chine, l’Asie du Sud-Est et l’immensité du Pacifique.

En ouvrant les portes des clans munchuu, qui restent un élément peu compris même au sein de la société okinawanaise, ce livre nous immerge dans un monde ayant tissé des relations viscérales avec son environnement naturel et ses dieux, au plus profond de sa cohésion et de sa prospérité gardées par les prêtresses et chamanes.

Attaché à ses activités rituelles, le clan des Tamanaha de Shuri dirigé par Yûsaburô, nous permet d’assister à la vie encore traditionnelle des Okinawanais fondée notamment sur le calendrier luni-solaire et la communication avec les ancêtres.

Archéologue et ethnologue, Juliana Holotová Szinek et Jean-Charles Juster offrent à travers ce récit un regard à la fois détaillé et englobant sur les lignes de force de l’identité d’Okinawa – thème non abordée jusqu’alors en langue française.

Membres du Centre de recherche sur l’Extrême-Orient de l’Université Paris IV-Sorbonne, déjà respectivement auteurs de monographies et d’articles sur l’archéologie du Japon, de la Chine et de la Mongolie et sur les mécanismes sociaux et rituels ryûkyûens, ils ont longtemps séjourné et œuvré à Okinawa pour témoigner de la valeur d’une culture menacée par l’uniformisation et les changements globaux.

 

 

 

Le sommaire

TABLE

MAISON ORIGINELLE ET ANCÊTRES COMMUNS

Une terre entre mer et océan ; Emergence des clans ; Champignon noir du prince, Seigneur de Tamanaha, résistance et disgrâce ; Mémoire des reliques, retour à Shuri ; Ruuchuu ou Uchinaa ? Ryûkyû ou Okinawa ? ; Le clan à l’époque moderne

CEUX À L’INTÉRIEUR DE LA PORTE

Shuri, Akata et Shichaara ; Lignée principale, structure du clan et ses principes ; Nom représentatif, prénoms masculins et blason ; Union fait force ; Maisons principale et collatérales

SIÈGE DES DIVINITÉS

Héritage de Niiya ; Autels et religion d’Okinawa ; Prêtresses, desservantes et chamanes ; Sanctuaires et temples

LES NOUVEL ANS

Fêtes et rites ; Auspices et breuvage du Shôgatsu ; Jeune eau et régénérescence du Shoogwachi ; Racines nourricières

FÊTE DE PURETÉ ET LUMIÈRE

Un édifice central ; Quand les liens se forgent ; Rite pour le frère, symboles de l’esprit clanique et perpétuation de la vie

RITE DU RIZ

Célébration unificatrice ; Ce qui a survécu de l’univers ryûkyûen ; Trésors du clan et du royaume

FÊTE DES MORTS

Jours des retrouvailles ; A l’année prochaine ; Identité okinawanaise et mondes voisins ; Une culture autonome

TABLETTES SOUS LES CYCAS

La modernité arriva de la métropole et la rupture de l’autre côté du Pacifique ; Les bas-fonds ; Etrangers dans leur propre pays

UN HOMME SUR SON ÎLE

Reconstruction et fondements pour l’avenir ; Une nouvelle fois au Japon ; Entre le feu des déchets et de l’espoir

 

22 septembre 2014

Un succès de plus

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 12 h 15 min

Le 20 septembre; plus de 3000 manifestants se sont rassemblés près de la future base de Henoko afin de demander l’arrêt des travaux.

Le maire de Nago, Inamine, était bien sûr présent et lorsqu’il a pris la parole, ce fut pour rappeler que ce ne doit pas être seulement tout Okinawa qui doit être débarrassé des bases des Etats-Unis, mais le Japon entier.

Il a aussi exhorté les Okinawanais à être fiers de leurs traditions, de leur culture. Selon lui, se sont eux qui sont à la tête de ce combat pour que la mer redevienne belle, à Okinawa comme dans le reste du Japon.

 

Les vrais dommages d’un typhon

Classé sous info du jour,vidéos — shichaara2013 @ 8 h 01 min

Okinawa, de par la petite taille de ses îles, ne connaît jamais vraiment d’inondations lors du passages des typhons.

Contrairement aux Philippines ou à Taiwan où le typhon 16, qui n’a fait qu’effleurer les Yaeyama, a causé de nombreuses victimes. Ayons une pensée pour ces morts.

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

21 septembre 2014

Petit mais costaud

Classé sous proverbe — shichaara2013 @ 9 h 32 min

Shina nun tii chikayun : même un grain de sable peut faire usage du karate.

Même s’il n’a plus le vent en poupe de nos jours, le karate était par le passé connu de tous, même si tout un chacun ne pouvait s’y adonner.

Ce proverbe, qui utilise le mot tii pour karate, signifie que même le plus petit des êtres peut tenir tête à un plus gros. A Okinawa c’est par les arts martiaux que l’on exprime cette idée, notamment parce que de nombreuses anecdotes (légendes?) circulent sur les capacités des maîtres de jadis, qui pour la plupart n’étaient pas bien grands.

123

Des voyants pas comme les a... |
Tips on how to improve your... |
Methods to increase your we... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | The right way to raise your...
| The best way to increase yo...
| Salazarfyzw