Shichaara2013

  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2014

31 octobre 2014

Ci et là

Classé sous informations générales,langue — shichaara2013 @ 2 h 43 min

Certains d’entre vous connaissent sans doute les noms de localités de l’Ile d’Okinawa…. en japonais standard, comme nombre d’Okinawa de toutes façons, ainsi  Shuri ,  ou en langue hybride okinawano-japonaise  :  Kochinda

Apprenons les en okinawanais véritable (d’abord la prononciation habituelle le plus souvent en japonais, suivie de l’okinawanais)

 

Naha : Naafa  那覇

Shuri : Sui   首里

Urasoe : Urashii  浦添

Itoma : Ichiman  糸満

Kyan : Chan  喜屋武

Kochinda : Kuchinda 東風平

Ginowan : Jinoon 宜野湾

Gushikwa : Gishichaa 具志川

Katsuren : Kacchin 勝連

Onna (dont nous avons parlé hier avec Nabi) : Unna 恩納

Nago : Nagu 名護

Si vous parlez avec des anciens, ils seront ravis d’entendre ces localités prononcées dans leur langue. Mais ne faites pas de même avec des trentenaires qui vont croire que vous venez de parlez avec leurs grands parents, et encore moins avec des enfants qui vous regarderons avec une triste ignorance…. ainsi va la mort d’une langue.

30 octobre 2014

Quand les femmes ne prient pas

Classé sous histoire — shichaara2013 @ 3 h 50 min

L’histoire des Ryûkyû compte beaucoup d’hommes remarquables dont certains ont déjà été présentés dans ce blog.

Il ne faudrait pas oublier les femmes, plus discrètes, mais ô combien importantes dans le monde okinawanais.

Le village d’Onna se targue ainsi d’avoir été le lieu de naissance d’Onna Nabi,  une poétesse du 18e siècle.

La poésie des Ryûkyû se psalmodie, autrement-dit  se chante, selon une métrique 8-8-8-6, différente de celle du Japon connue sous la forme 5-7-5-7-7.

Comme c’est souvent le cas, elle était une production de la culture de cour, avant de devenir un élément populaire.

Nabi naquit au début du 17e siècle, dans l’une des douze localités formant le canton d’Onna. Son nom de famille n’est pas Onna, mais comme à l’époque les paysans n’avaient pas de nom patronymique, il était de coutume de leur donner le nom du village ou du hameau où ils vivaient. Nabi est donc en fait Nabi d’Onna.

La légende rapporte que lorsque le Roi Shô Kei fit hâlte à Onna, les villageois organisèrent des festivités  en son honneur. Lorsque Nabi chanta, l’assemblée toute entière fut prise dans une brise d’allégresse.

Depuis la voix et le talent de composition de Nabi sont entrées dans l’histoire d’Okinawa.

 

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins : 

http://okinawacultureasie.fr/fr/culture-d-asie-et-d-okinawa.php

29 octobre 2014

Un clown en automne

Classé sous images — shichaara2013 @ 10 h 28 min

Dans la fraîcheur, voire froideur, qui nous a gagné, je vous propose ce jour des poissons clowns et leur anémones, suite aux réactions positives reçues à chaque fois que j’en poste ici.

clowne

Ce cliché date de trois jours et m’a été envoyé par Isao le fils de Tamanaha Yûsaburô. L’eau faisait encore 26 degrés selon lui…haaaa

 

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins : 

http://okinawacultureasie.fr/fr/culture-d-asie-et-d-okinawa.php

28 octobre 2014

Pour dire ses émotions

Classé sous langue — shichaara2013 @ 10 h 19 min

Reprenons aujourd’hui  notre étude de la langue okinawanaise en voyant des adjectifs courants

umussan : amusant

uturusan : effrayant

ussan : heureux

chimufujun : être satisfait

chimun chimu naran : être sans voix, être troublé.

 

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins : 

http://okinawacultureasie.fr/fr/culture-d-asie-et-d-okinawa.php

27 octobre 2014

le 300e

Classé sous vidéos — shichaara2013 @ 3 h 43 min

A l’occasion de ce 300e billet, je vous propose des images de deux poissons sympathiques vivant dans les eaux du rivages près du Cap   Maeda.

 

Je ne connais pas leur nom, je m’en excuse bien.

 

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins

http://okinawacultureasie.fr/fr/culture-d-asie-et-d-okinawa.php

Un an

Classé sous info du jour — shichaara2013 @ 2 h 33 min

Il y a un an, je commençais ce blog avec la volonté de proposer en langue française une véritable passerelle vers Okinawa, sa culture, ses aspects contemporains, son histoire…

En faisant un bilan peut-être hâtif, je pense avoir réussi à proposer à vous les lecteurs de ce blog une autre image d’Okinawa, vous permettant de mieux saisir une réallité plus complexe qu’elle ne le semble et aussi de vous rapprocher d’îles situées  à plus de

10 000km de vous.

Merci donc à ceux qui font qu’il y a sur ce blog plus de 5000 visites par mois, et surtout à Dany, Juster et Sylvain, mes lecteurs et commentateurs de la première heure.

 

 

26 octobre 2014

Cigales d’octobre

Classé sous Non classé — shichaara2013 @ 8 h 31 min

Alors qu’en Europe le son des cigales est déjà un souvenir en ce jour d’heure d’hiver; à Okinawa elles chantent toujours… certes moins qu’en juillet-août, les tempatures du petit matin leur étant moins favorables… mais dès que le soleil brille bien voici ce que l’on entend :

 

Les cigales continuent de sortir de terre et de faire leur mues comme le montre le nombre de peaux vides que l’on trouve encore sur les arbres.

cigales1

 

Elles sortent de cette carapace par le dos comme on le voit ici

cigales2

 

Elles ont ensuite cette apparence bien connue de par le monde

cigales 3

(bien sûr celle-ci a été trouvée morte)

 

Les cigales ont encore de beaux jours devant elles, l’été à Okinawa dure jusqu’à fin novembre.

 

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins : 

http://okinawacultureasie.fr/fr/culture-d-asie-et-d-okinawa.php

 

 

25 octobre 2014

En 1934

Classé sous arts martiaux — shichaara2013 @ 11 h 18 min

On connaît Mabuni Kenwa comme fondateur de la Shitô-ryû. Il fut aussi un acteur important de la japonisation du karate à la métropole japonaise dans les années 1930.

Mabuni_Kenwa_1

Je vous propose ici la traduction du premier chapitre de la première partie de son ouvrage intitulé :Kôbo jizai  Goshinjutsu karate kenpô (Méthode de combat reposant sur le karate d’auto-défense  : combattre avec aisance),paru en 1934.Au cours de ses lignes, il essaye de proposer une définition du karate.

Qu’est-ce que le karate ?

Parmi les méthodes de santé et les arts martiaux actuels, il n’y a que le karate, je pense, qui puisse être pratiqué sans contrainte par n’importe qui : anciens, enfants, hommes et femmes, et dont les bénéfices sont importants.

Premièrement, le karate ne prend pas de temps. Sa pratique donne des résultats avec un entraînement court. Deuxièmement, on peut le pratiquer dans un endroit peu vaste et même n’importe où. Troisièmement, parce qu’il n’exige pas de matériel, il peut être pratiqué de façon improvisée. Quatrièmement, comme il repose sur la répétition des katas, il est sans danger ; et parce que l’on fait à son rythme, il n’y aucun risque de blessure. Cinquièmement, on peut s’y adonner seul ou à plusieurs, avec plaisir, et il est réellement surprenant de constater que l’on se construit un magnifique corps et un bel esprit.

De plus, pour ce qui touche à l’aspect mental du karate, à travers la pratique de ses katas et techniques de base, on polie son caractère, nourrit sa persévérance. Il permet aussi d’acquérir un esprit qui, avec le corps, peut terrasser un ennemi lors d’une situation grave avec ses seuls poings et mains nus. Le karate est de surcroît une pratique forçant la modestie faisant considérer même le plus frêle des adversaires, symbolisée par la sentence « il n’y a pas de première attaque en karate », phrase dont on peut se targuer et qui n’existe pas dans les arts martiaux d’origines chinoises développés à Okinawa.

Les statistiques montrent que nombreux sont les adeptes du karate à vivre longtemps, c’est parce qu’à travers leur entraînement elles développe des qualité d’endurance.

 

On comprend à travers ces lignes qu’il se place dans la mouvance  de ceux qui voulaient développer le karate comme une gymnastique et une méthode de morale.

 

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins

http://okinawacultureasie.fr/fr/culture-d-asie-et-d-okinawa.php

 

24 octobre 2014

La lutte continue

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 11 h 17 min

Le 9 octobre dernier, une importante manifestation s’est tenue à Naha, devant la préfecture.

Plus de 3800 personnes ont demandé l’arrêt de la construction de la nouvelle base à Henoko.

Ils ont été rejoints par les opposants à l’héliport de Takae, toujours dans le nord de l’île.

Plus que jamais, et ceux en vue de l’élection préfectorale de novembre prochain, les voix se

lèvent contre les injustices et les crimes des bases à Okinawa.

 

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins

http://okinawacultureasie.fr/fr/culture-d-asie-et-d-okinawa.php

 

23 octobre 2014

Comme des poissons dans l’eau

Classé sous images — shichaara2013 @ 7 h 29 min

Alors que l’eau de la mer d’Okinawa devient plus fraîche (25degrés) les poissons de récifs croissent dans le corail où ils sont nés durant la saison chaude suivant la période des pluies.

Comme les fonds sont plus clairs aussi à cette période, ne nous privons pas de cette photographie transmises par le fils de Tamanaha Yûsaburô

pois reci

123

Des voyants pas comme les a... |
Tips on how to improve your... |
Methods to increase your we... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | The right way to raise your...
| The best way to increase yo...
| Salazarfyzw