Shichaara2013

  • Accueil
  • > Archives pour février 2015

25 février 2015

Kajadiifuu

Classé sous arts scéniques — shichaara2013 @ 10 h 34 min

Je vous ai présenté il y a peu de temps la version de Gujinfuu de Hamahiga.

La voici sous le nom de Kajadiifuu bushi, dans une version plus riche et arrangée.

 

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/culture-d-asie-et-d-okinawa.php

24 février 2015

Annonce

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 7 h 38 min

Certains d’entre vous l’ont peut-être déjà noté, mais le site http://okinawacultureasie.fr/fr/  contient des  articles.

Destinés à une fun différente que les billets de ce blog, ces écrits traitent une fois par semaine d’un point important de la culture des Ryûkyû, de la Chine, de la Mongolie ou du Japon.

 

Ils sont regroupés dans la rubrique blog  et mis en ligne tous les samedis.

http://okinawacultureasie.fr/fr/blog.php

 

Bonne lecture

Kachaachi

Classé sous images,informations générales — shichaara2013 @ 6 h 39 min

Toutes le célébrations okinawanaises finissent de la même façon :  la kachaachi

Danse improvisée qui ne l’est pas tant que ça (elle a son rythme, ses pas), elle permet aux personnes spectatrices d’un rite ou d’un évènement de devenir actrices de ce moment important.

DSC00588

Ici le Nouvel An luni-solaire à Hamahiga

 

23 février 2015

Pigeon…

Classé sous images — shichaara2013 @ 7 h 51 min

vert.

A Okinawa, les pigeons sont verts, tout simplement

 

pigeons

 

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/culture-d-asie-et-d-okinawa.php

22 février 2015

A l’air libre

Classé sous images — shichaara2013 @ 7 h 21 min

Comme beucoup d’animaux (car le corail est un animal pas un végétal), le corail peut vivre à l’air durant quelques heures.

La nouvelle lune ayant entraîné d’importantes marées, de nombreux coraux se sont retrouvés découverts, comme celui-ci

corail nu

 

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/culture-d-asie-et-d-okinawa.php

19 février 2015

Bonne année

Classé sous Non classé — shichaara2013 @ 9 h 04 min

L’année luni-solaire vient de commencer.

Il s’agit du cadet du bois mouton (on nous dit que c’est la chèvre en France, pourtant le caractère est bien celui du mouton).

未 

 

Partout à Okinawa, on a célébré ce passage dans ce nouveau temps, comme à Itoman par exemple :

大漁旗

18 février 2015

Du nouveau à la fac

Classé sous info du jour — shichaara2013 @ 23 h 24 min

L’université départementale des arts d’Okinawa vient d’ouvrir un nouveau parcours pour son cycle de master, nous dit le Ryûkyû Shinpô.

NOmmé   Culture d’Okinawa  , il vise à former les musiciens étudiant la musique locale afin de leur donner les bases de la compréhension de l’environnement culturel de leur centre d’intérêt.

 

Une telle décision est bien sage, mais un peu tardive. Les jeunes ne connaissent plus rien de la culture okinawanaise. Persuadés qu’elle est moins riche que celle de la métropole, et moins intéressante que la culture des Etats-Unis, ils s’en sont délaissés depuis des décennies.

Enfin, espérons que les sept étudiants suivant ce parcours cette année seront plus nombreux l’an prochain et surtout qu’ils sauront utiliser ces connaissances.

 

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/culture-d-asie-et-d-okinawa.php

17 février 2015

Corail d’hiver

Classé sous images — shichaara2013 @ 6 h 22 min

Alors que l’hiver laisse la place au printemps à Okinawa, l’eau de la mer est encore fraiche : 21 degrés.

Il n’empêche qu’elle renferme  toujours d’aussi beaux coraux

coraail

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/culture-d-asie-et-d-okinawa.php

15 février 2015

Le petit poucet sème….

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 8 h 17 min

et l’armée d’Obama aussi.

Le début d’année est bien noire en ce qui concerne la perte de pièces en vol par les appareils volants des Etats-Unis.

Le 7 février, le Ryûkyû Shinpô rapportait qu’un pièce de plus de 5 kilogrammes est tombée d’un F15.

Le 15 janvier, c’est une bombe de plus 200 kg qui était tombée au large de l’Ile de Tonaki toujours d’un F15.

Le 12 février ce fut un objet de 200 grammes venant d’un avion gros porteur.

Le 27 janvier, d’un hélicoptère cette fois ce fut une pièce de 70 grammes.

En 2014, rien que des F15 (ces avions ne sont-ils pas trop anciens?) 5 pièces métalliques étaient tombées… on dirait qu’en 2015, l’armée des Etats-Unis va battre son record.

Et après on dit que les appareils des Etats-Unis sont là avant tout pour la sécurité des Okinawanais. Parmi les 4 accidents de cette année, aucune victime n’est à déplorer, mais le jour où cela arrivera, que fera-t-on? A qui se plaidra-t-on?

J’ai reçu un message d’un des lecteurs de ce blog me disant que je m’attardais trop sur les « problèmes » (sic) liés aux Etats-Unis.

Croyez-moi cher lecteur, si je le voulais,  je parlerais tous les jours des incidents et autres crimes émanant des bases de ce pays ou de ses soldats.

A l’heure où l’on pleure les morts de Dresde et toutes les victimes des bombardements alliés durant le second conflit mondial, il ne faudrait pas oublier celles  à Okinawa subissant ACTUELLEMENT l’armée des Etats-Unis.

 

13 février 2015

Funakoshi Gichin en images

Classé sous arts martiaux — shichaara2013 @ 2 h 56 min

On parle souvent de Funakoshi Gichin du karate shôtôkan comme un pratiquant japonais d’un art martial japonais…

En tant qu’individu de sang okinawanais, il était pourtant au début de sa vie un pratiquant de shurite, donc de karate okinawanais.

Pourtout son karate est différent de celui de la lignée de Chibana Chôshin (lignée Itosu) qui a donné la Kobayashi-ryû très répandue dans le monde entier, ou de la Shitô de Mabuni (lui aussi lignée Itosu).

Voyons en images comment il pratiquait à un peu plus de 50 ans, soit en étant en pleine possession de ses moyens physiques mais aussi en étant arrivé à une maturité certaine dans son art.

 

Il suffit de regarder les postures des divers katas qu’il montrent dans son ouvrage Karatedô kyôhan de 1925 pour comprendre que ceux qui se réclament de lui, qu’ils soient Shôtôkai (Harada), Shôtôkan moderne (Kase) ou Shôtôkan ancien (Ôshima), n’adoptent pas sa forme. Celà est surtout vrai pour Ôshima Tsutomu qui dans sa version occidentale du livre de son maître paru en 1935 (il ne s’agit pas d’une traduction car il a supprimé des parties et modifié la structure du texte)  propose des cliché de lui-même pour illustrer les katas…. bien étrange façon  de faire.

Regardons le début du kata connu sous le nom actuel de Tekki shodan, mais que Funakoshi nommait Kibadachi shodan.

P1150373

Tout d’abord les 2e et 3e mouvements (on voit bien à droite que Funakoshi parlait de Kibadachi shodan 騎馬立初段) de droite à hauche.

 

Les pieds sont clairement ouverts vers l’extérieur, comme les genoux. Pas de pieds vers l’intérieur et de genoux vers l’extérieur (aille!!) comme de nombreuses branches shôtô le préconisent.

Le bassin ne bouge pas lors de la vrille du torse vers la gauche.

 

P1150374

Maintenant les temps 4 et 5; toujours de droite à gauche.

 

La posture n’a pas changé.La parade est bien basse près de la cuisse.

L’impression est forte, la posture solide.

Même si Funakoshi n’était pas un expert des katas  Naifanchi/Kibadachi, surtout au regard de sa filiation Asato, il n’était pas débutant dans cette forme. On peut donc penser que ce qu’il nous montre sur ces clichés n’est pas l’oeuvre d’un débutant ou de quelqu’un qui n’aurait pas compris le karate d’Itosu… ceci est pour ceux qui voudrait expliquer la différence avec les postures en SHitô par exemple.

Non, Funakoshi, en tant que disciple d’Asato pratiquait un shurite proche de Matsumura, et ce que faisait par la suite son fils Gigô en est l’évolution… et on peut même penser que dans sa jeunnesse, Gichin avait la même forme que son fils. Il suffit de voir les Naifanchi en Sukunai hayashi-ryû ou Okinawa kenopô. L’attitude et l’esprit des katas sont bien différents de ce que l’on voit en Kobayashi.

 

Naifanchi  en Sukunai hayashi

 

Naifanchi de l’Okinawa kenpô

 

Tout cela est bien diférent de

Naifanchi de la Kobayashi filiation Uema.

 

Il faudrait donc différencier grandement Funakoshi et Itosu, car si le premier se réclamait du second, c’était plus au regard de sa vision du karate que techniquement parlant.

 

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/culture-d-asie-et-d-okinawa.php

 

 

12

Des voyants pas comme les a... |
Tips on how to improve your... |
Methods to increase your we... |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | The right way to raise your...
| The best way to increase yo...
| Salazarfyzw