Shichaara2013

  • Accueil
  • > Archives pour octobre 2016

29 octobre 2016

Automne?

Classé sous images,informations générales — shichaara2013 @ 12 h 08 min

A Okinawa, on continue de dire aux gens qu’il y a un automne, c’est à dire qu’il faut manger des produits d’automne, comme dans le reste du Japon : maquereaux, poires etc…

Mais à Okinawa, il n’y a pas d’automne!

Il a un été (long, entrecoupé d’une saison des pluies), un hiver (ou une saison froide, grise, mais parfois sèche sous l’influence des hautes pressions du continent) et un printemps très très court   (3-4 semaines). Mais pas d’automne.

L’été à Okinawa est marqué par l’humidité de l’air, surtout à partir du mois d’aôut. Tant qu’il y a cette humidité, ce n’est pas l’hiver (ou l’automne).

En ce moment, fin octobre et durant le mois de novembre, on voit un ciel tel que celui-ci :

P1170262

 

P1170273

 

De l’humidité, oui, mais pas d’air sec, synonyme de  fin de l’été

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

27 octobre 2016

Kinjô Takashi

Classé sous arts martiaux,vidéos — shichaara2013 @ 10 h 27 min

On connaît peu en France et en Europe de façon plus large Kinjô Takashi.

Né en 1939, il est l’une des figures marquantes de l’Uechi-ryû d’après-guerre.

 

Disciple d’Itokazu Seiki dès les années 1950, il forma avec ce dernier et d’autres la Pangainûn-ryû en 1978.

 

Suite au conseil de son maître, il devint l’élève, puis le disciple de Matayoshi Shinpô, pour les kobudô. A l’époque, il n’y avait pas le dojo Kôdôkan, ni de terminologie Okinawa kobudô,

pour celle de Ryûkyû kobudô.

Il devint même le no-2 de l’association de Matayoshi.

Kinjô, continue de s’entraîner plus de 77 ans, et son agilité est devenue légendaire.

A la fin des années 1980, il a commencé à prendre son indépendance vis à vis de la Kônan-ryû (ex-Pangainûn) pour fonder sa propre école à mains nues et armée :

la Kôbu-ryû en l’an 2000.

Le voici en action : Image de prévisualisation YouTube

Kinjô a été le premier à recevoir de Matayoshi le grade de 8e dan, ou bien encore, la 21e personne à revevoir le 4e dan d’Uechi Kan.ei.

Il maîtrise en particulier  la lance nuntii bô et la rame

94db03_f8ce192f1afe4ded8562a1a9691dcb7a  kijo2

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

 

23 octobre 2016

Un corail de plus

Classé sous images — shichaara2013 @ 11 h 11 min

Une image sous-marine, cela faisait longtemps.

Quand le corail grandit au milieu du sable, il crée un relief particulier et devient source de vie

P1170236

 

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

Udun dii

Classé sous arts martiaux,vidéos — shichaara2013 @ 10 h 24 min

On présente souvent les arts martiaux okinawanais contemporains comme le reflet de la tradition combattante insulaire…

Rien n’est moins sûr, car on sait que les écoles actuelles (Gôjû, Kobayashi, Uechi) sont fort différentes de ce qu’elles étaient lors de leur créations, il y a plus de 50 ans, voire 70 ans.

De plus; le « karate » a été façonné à partir des apports chinois, le mot de karate vient de celui de tôde-tuudii, soit les arts martiaux à la chinoise.

Enfin, le karate de la métropole japonaise, pourtant descendant de celui d’Okinawa, est revenu influencer, voire modeler son ancêtre insulaire.

Alors, il y a-t-il un art de combat indigène à Okinawa, toujours vivant de nos jours?

IMG_3042

Il y en a plusieurs, mais la Motobu Udunn dii, de la famille Motobu est assurément un de cela.

Dévoilé et promu par Uehara Seikichi depuis l’après-guerre, cet art a éclaté en courants (avec sa maison mère basé à Osaka), dont celui de Shiroma Seihan.

Ce dernier a formé le groupe  Moodii kasshin tuidii, à Tsuhako, un hameau de Sashiki, au cours des années 1990. Depuis son décès en 2012, c’est son disciple Yagi Isao qui veille sur cette art martial si particulier.

Le voici en action

Image de prévisualisation YouTube

 

 

L’Udun dii est particulièrement traité dans mon livre :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

21 octobre 2016

Racisme envers les habitants originels

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 4 h 21 min

Le comportement des policiers venant de tout le Japon pour sécuriser la zone de travaux de Takae, au nord de l’Ile d’Okinawa, devient de plus en violent et agressif vis à vis des

manifestants (retraités pour la plupart).

Mercredi 19; un policier a traité un manifestant d’idiot d’indigène : boke dojin.

Si le terme d’indigène n’est pas en soi insultant,  car les Okinawanais sont les habitants premiers d’Okinawa, ce sont donc les indigènes de ces îles, lié ce mot à celui d’idiot est un minoratif.

Il faut aussi savoir que le policier qui dit cela est d’Osaka, lieu où au début du siècle, on avait exhibé des Okinawanais, comme des objets, pour présenter Okinawa. De façon générale, au Japon,

le terme d’indigène est péjoratif, car les Japonais de la métropole se disent civilisés, tandis que les habitants des lieux, les indigènes, qu’ils ont envahi, eux, sont inférieurs.

Il faut aussi écouter sa voix, plus proche de celle d’un yakuza, que d’un honnête homme :

Image de prévisualisation YouTube

Le racisme et la ségrégation est latente envers les Okinawanais à la métropole, l’attitude de ce policier n’en est qu’un exemple.

18 octobre 2016

Pleine lune de fin d’été

Classé sous images — shichaara2013 @ 11 h 55 min

Le 16; c’était la 9e pleine lune.

Après une période perturbée à cause de typhons, Okinawa retrouve un ciel clair, en journée comme la nuit.

On a donc pu admirer cette lune

.DSC0119

 

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

12 octobre 2016

La police secrète de l’extérieur

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 12 h 38 min

Le Japon est un état souverain. A ce titre, tout acte militaire ou de police sur son sol par une puissance extérieure est inadmisible et condamnable.

Pourtant, l’Okinawa Taimusu nous apprend dans son édition du 7 octobre que le corps des fusiliers marins des Etats-Unis

présent à Okinawa fiche les manifestants opposés à la présence des soldats d’Obama à Okinawa. En gros, des rapports, avec photographies et noms,

sont produits et distribués aux militaires, à la police militaire et aux forces de l’ordre japonaises.

 

11 octobre 2016

La tradition… distordue

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 10 h 01 min

Ce week-end avaient lieu deux évènements sur l’Ile d’Okinawa :

A Naha, ville des habitants japonisés, consommateurs et lieu propice au tourisme, on organisait le tir à la corde annuel.

Dans le nord de l’île, de façon formelle, et dans beaucoup de foyers, donc informellement, de l’ensemble de la province, on fêtait le 9e jour du 9e mois, soit : le Chiku zaki 菊酒 (alcool à chrysanthème) dit aussi Kungwachi kunichi 九月九日 (9e jour de la 9e lune). Certains en profitent pour célèbrer le soir le spectacles des rites de fertilié des sols, comme à Nago.

C’est assez saisissant de voir que d’un côté, les habitants se mêlent aux touristes et aux INDISPENSABLES militaires des Etats-Unis (qui n’ont même pas penser à venir de leur propre chef,  ils sont invités!) pour une fête dite traditionnelle, mais qui dans le fond est organisée à des fins touristiques.

1288028056

De l’autre, des personnes respecteuses de leurs ancêtres, bienveillantes envers les leurs prient les dieux et/ou leur offrent  le meilleur d’elles-mêmes. On fait macèrer des feuilles de chrysanthèmes dans de l’alcool de riz, puis on l’offre aux ancêtres et on le boit.

DSC01169

 

(au centre, avec droite le sel purificateur, l’alcool et le chrysanthème)

Bien-sûr, c’est le premier évènement qui récolte tous les suffrages, symbole de fête, d’ouverture aux autres et d’échanges. Le Chiku zaki, lui,est lié au passé, aux dieux dont on ne sait pas ou plus trop s’ils existent et est austère, tout simplement.

Le tir à la corde, en soi, est une manisfestation pleine d’intêret : les gens des quartiers ou des villages se retouvent, s’affrontent et font de la divination. Mais il faut un cadre temporel et spatial précis, ainsi que des modalités bien établie. A Naha, les apparences sont respectées, c’est le fond qui fait défaut…. d’où la distorsion dans la tradition.

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

 

2 octobre 2016

Un accident de plus

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 13 h 32 min

Un avion de chasse de l’armée des Etats-Unis, le Harrier av-8, s’est abîmé en mer le 22 septembre, à 150km à l’est de l’Ile d’Okinawa.

L’avion n’appartenait pas à la base de Kadena, mais à celle de Iwakuni; à la métropole. Certains de ces avions sont pourtant depuis quelques semaines à Okinawa pour des besoins d’entraînement.

Le pilote a été secouru par …. les gardes-côtes japonais.

Encore un accident de plus. La prochaine fois, ce sera sur une école? Sur un immeuble? qu’un des avions des Etats-Unis ira s’écraser

 

 

 

 

Des voyants pas comme les a... |
Tips on how to improve your... |
Methods to increase your we... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | The right way to raise your...
| The best way to increase yo...
| Salazarfyzw