Shichaara2013

7 février 2017

Parti en fumée…

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 11 h 29 min

Alors que les promesses de Trump durant sa campagne

laissaient entendre que les GI’s pourraient quitter Okinawa

(en tout cas un certain nombre), la rencontre de son secrétaire

à la Défense James Mattis avec la ministre japonaise Inada a confirmé

le contraire : les soldats restent au Japon, et l’Etat n’a pas à payer plus

qu’avant pour leur présence.

Ils sont aussi tombés d’accord sur le fait que la base Camp Schwab devrait

accueillir les engins basés à Futenma…

Donc, rien ne bougera…

La preuve, le préfet Onaga était à Washington la semaine dernière pour

faire du lobbying afin de trouver des soutiens à son opposition à Henoko, il a juste

rencontré des portes closes.

CIRCULEZ!

 

1 février 2017

Du thon

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 10 h 51 min

En hiver, les thons obèses viennent en surface, et

à Okinawa on en pêche beaucoup.

P10608101

 

de la ventrèche

P10608111

à droite, une tranche « standard » rouge, non grasse

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

 

31 janvier 2017

Des chiffres bien tristes

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 7 h 23 min

On le sait, à cause de l’occupation inhumaine des Etats-Unis pendant près de 30 ans,

les Okinawanais apprécient les aliments gras, les boissons sucrées et les bières de

mauvaise qualité.

Mais selon des chiffres fournis par le Ryûkyû Shinpô, plus de la moitié de la margarine et des sauces importées en 2016 au Japon sont consommées

uniquement à Okinawa, soit 160 tonnes de margarine et 290 de sauces…

Il y a 20 ans, c’était le contraire, les Okinawanais consommaient plus de margarine que de sauces…

Le goût des gens, encore sous influence de la junk-food des Etats-Unis, changerait-il encore?

Entre de la margarine suspecte et des sauces poisons, le premier choix était encore préférable.

A Okinawa, tous obèses dans 100 ans. Merci les Etats-Unis.

2009143_201203260140116001332754061c

 

(la jeunesse okinawanaise actuelle, parents des obèses de demain?)

 

Il suffit de voir ce que ce sont devenus les Hawaiiens, ou bien les Micronésiens, pour se faire idée des dégâts que la nourriture(sic) des Etats-Unis

provoque chez des individus dont le mode de vie n’avait pendant des siècles (millénaires?) rien à voir avec le nôtre, nous,  blancs Européens.

 

28 janvier 2017

Bonne Année

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 10 h 42 min

Et oui, la Nouvelle année luni-solaire commence aujourd’hui.

C’est l’année du feu cadet, coq.

Ce matin à Shuri, pour ce moment  où tout recommence, le soleil était de la partie

 

Image de prévisualisation YouTube

Encore Bonne Année de la part de Shichaara

25 janvier 2017

Souvenirs d’été

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 3 h 55 min

En cette période de froid à Okinawa, il est bon de se souvenir de ces fruits okinawanais

gorgés de soleil, reflet de la chaleur que connaissent ces îles d’ordinaire,

c’est-à-dire, hors de la période janvier-février

P1170188

 

goyaves

P1170189

 

Ananas, mangue et goyaves

P1170191

 

rien que la chair de la goyave, hummmm

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

 

Ca approche

Classé sous info du jour — shichaara2013 @ 3 h 45 min

Mon nouveau livre

Entretiens à Okinawa avec ses maîtres de karate et de kobudô I Les experts du shurite moderne et des kobudô

est sous presses. Il devrait être disponible chez amazon, à la fin de la semaine.

En attandant, voici la couverture :

couverture vol 1 .

 

A bientôt pour la sortie officielle .

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

 

24 janvier 2017

La pollution de tous les jours, merci les soldats des Etats-Unis

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 7 h 59 min

On dit souvent que les militaires des Etats-Unis à Okinawa sont respecteux de l’environnement (à défaut de respecter

les habitants qui supportent leur bruit et leurs nuisances diverses).

Pour ma part, j’ai souvent vu des déchets jetés dans la forêt ou sur les plages… papiers gras ou bouteilles en plastique de marques

des Etats-Unis, autrement dit vendus seulement dans les bases, donc inaccessibles aux Okinawanais.

Ce sont donc bien les militaires qui polluent Okinawa.

Quelques exemples :

P1160858

 

P1160857

Sur ce ticket de caisse, c’est clairement écrit « Camp Foster ».

Il n’y a donc aucun doute, non?

Les soldats ne se disent même pas « je devrais quand même pas jeter un truc qui est marqué comme

indiquant qu’il vient d’une base, ça pourrait donner une mauvaise image ». Pourquoi? Parce qu’ils

se moquent de ce qu’on va penser d’eux et de leurs actes… ils sont chez eux de toutes façons et

se comportent en dominateurs.

 

 

21 janvier 2017

Merci

Classé sous langue — shichaara2013 @ 7 h 15 min

Selon, les îles,  dire merci dans la zone ryûkyû

se dit différement :

A Okinawa : nifee deebiru

A Ishigaki :  miifaiyuu

A Miyako : tandigaa tandi

A Oki no erabu : mifedeero

A Amami : arigassa marioota

 

A Miyako, comme souvent, on est sur une autre planète. A Amami, on est proche du japonais : arigatô gozaimasu.

Pour le reste, il y a des traits communs  : miifaiyuu  ;  mifedeero ; nifee deebiru

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

 

 

 

17 janvier 2017

Isshin-ryû

Classé sous arts martiaux — shichaara2013 @ 10 h 52 min

Voilà une école peu connue en Europe.

Son nom se traduit par un « Unique coeur ».

Fondée après la guerre du Pacifique par Shimabukuro Tatsuo, elle repose sur la Gôjû-ryû de Miyagi Chôjun et le karate shôrin

de Kyan Chôtoku. Elle inclut également la pratique des armes, venant de Taira Shinken (Ryûkyû kobudô).

Cette école est très développée aux Etats-Unis, et même à Okinawa, dans les dojos -tous basés dans la partie centrale de l’île

principale là où les militaires ont toujours été très présents-  où elle est enseignée, la majeure partie des élèves sont

de nationalité états-unienne.

Etonnant ? Pas vraiment, comme je viens de le dire, l’école est née et s’est développée dans l’environnement des bases

des Etats-Unis… faisant parfois croire qu’il s’agit d’un art martial des Etats-Unis développé à Okinawa.

J’exagère, mais tout est tourné vers les Etats-Unis, même la blason de l’école a été fondé par un militaire  des Etats-Unis :

Arcenio Advincula (à gauche)

Image de prévisualisation YouTube

L’école est en fait du shurite, censé représenté ce qu’était le karate de Kyan, avec deux kata de la gôjû : Sanchin et Seeyunchin.

Le fondateur en action

Image de prévisualisation YouTube

En 1989;  l’école a été séparée entre  la lignée principale, dirigée par le fils Kichiro de Shimabukuro

Image de prévisualisation YouTube

Et la branche de  du gendre Uezu Angi de Shimabukuro Tatsuo

Image de prévisualisation YouTube

L’Isshin-ryû  étant traitée dans mon livre Karate et kobudô à la source, j’invite ceux qu’elle intéresse à le consulter pour plus d’informations

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

14 janvier 2017

Les malheurs continuent

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 11 h 53 min

C’est bien triste, mais 70%  du corail  du récif de Sekiseishoko , au large de l’Ile d’Ishigaki serait mort.

La cause? L’homme bien sûr, qui par ses diverses actions favorisent le développement d’une étoile de mer

tueuse de corail.

Ishigaki développe le tourisme depuis plusieurs années, les bâteaux, les avions, les déchets des touristes favorisent le développement de

cet organisme.

Le tourisme n’est pas la solution à Okinawa, en tout cas pas comme il est mené et pensé pour les années à venir.

Quand les Okinawanais seront riches (ou croiront l’être), ils n’auront plus rien, ni de lieu où vivre.

 

 

12345...74

Des voyants pas comme les a... |
Tips on how to improve your... |
Methods to increase your we... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | The right way to raise your...
| The best way to increase yo...
| Salazarfyzw