Shichaara2013

17 janvier 2017

Isshin-ryû

Classé sous arts martiaux — shichaara2013 @ 10 h 52 min

Voilà une école peu connue en Europe.

Son nom se traduit par un « Unique coeur ».

Fondée après la guerre du Pacifique par Shimabukuro Tatsuo, elle repose sur la Gôjû-ryû de Miyagi Chôjun et le karate shôrin

de Kyan Chôtoku. Elle inclut également la pratique des armes, venant de Taira Shinken (Ryûkyû kobudô).

Cette école est très développée aux Etats-Unis, et même à Okinawa, dans les dojos -tous basés dans la partie centrale de l’île

principale là où les militaires ont toujours été très présents-  où elle est enseignée, la majeure partie des élèves sont

de nationalité états-unienne.

Etonnant ? Pas vraiment, comme je viens de le dire, l’école est née et s’est développée dans l’environnement des bases

des Etats-Unis… faisant parfois croire qu’il s’agit d’un art martial des Etats-Unis développé à Okinawa.

J’exagère, mais tout est tourné vers les Etats-Unis, même la blason de l’école a été fondé par un militaire  des Etats-Unis :

Arcenio Advincula (à gauche)

Image de prévisualisation YouTube

L’école est en fait du shurite, censé représenté ce qu’était le karate de Kyan, avec deux kata de la gôjû : Sanchin et Seeyunchin.

Le fondateur en action

Image de prévisualisation YouTube

En 1989;  l’école a été séparée entre  la lignée principale, dirigée par le fils Kichiro de Shimabukuro

Image de prévisualisation YouTube

Et la branche de  du gendre Uezu Angi de Shimabukuro Tatsuo

Image de prévisualisation YouTube

L’Isshin-ryû  étant traitée dans mon livre Karate et kobudô à la source, j’invite ceux qu’elle intéresse à le consulter pour plus d’informations

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

14 janvier 2017

Les malheurs continuent

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 11 h 53 min

C’est bien triste, mais 70%  du corail  du récif de Sekiseishoko , au large de l’Ile d’Ishigaki serait mort.

La cause? L’homme bien sûr, qui par ses diverses actions favorisent le développement d’une étoile de mer

tueuse de corail.

Ishigaki développe le tourisme depuis plusieurs années, les bâteaux, les avions, les déchets des touristes favorisent le développement de

cet organisme.

Le tourisme n’est pas la solution à Okinawa, en tout cas pas comme il est mené et pensé pour les années à venir.

Quand les Okinawanais seront riches (ou croiront l’être), ils n’auront plus rien, ni de lieu où vivre.

 

 

12 janvier 2017

Oki….no ererabu

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 9 h 32 min

Okinawa, ou les Ryûkyû, compte tout un groupe d’îles peu connues et dont les Okinawanais

eux-mêmes savent peu de choses : les îles Amami.

Composés de l’Ile d’Amami, de l’Ile de Kikai, de l’Ile de Toku no shima, de l’Ile d’Oki no erabu et enfin de celle de Yorin,

ce groupe a été annexé en 1609 par les Japonaise de Satsuma, et au fil

des siècles, la culture japonaise s’est imposée (selon les lieux, il y a une gradation), jusque dans

la langue. Et de nos jours, ces îles Amami font partie du déparement de Kagoshima

(anciennement Satsuma, là on comprend déjà mieux les liens)

 

沖永良部島

Oki no erabu vue du ciel.

L’Ile d’Oki no erabu est relativement peu étendue 93km² (l’Ile d’Okinawa fait plus de ).

La population est de 13000 âmes.

Elle éloignée de 60km du nord de l’Ile d’Okinawa, et de 40km de Yoron (elle aussi une île des Amami).

La population est surtout versée dans l’agriculture, la pêche étant  justement l’affaire des gens de Yoron.

maxresdefault

 

En voit clairement le récif corallien commun à toutes les îles des Ryûkyû

La culture d’Oki no erabu est un mélange de culture des Ryûkyû et japonaise.

Le luth à trois corde est semblable à celui d’Okinawa, mais on le joue à la manière du shamisen japonais.

La mer? comme à Okinawa, mais en moins poluée (bien, oui, il n’y a pas de touristes, enfin très peu)

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

 

10 janvier 2017

Touristes à la pelle

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 2 h 13 min

Certains me demandent parfois si je peux leur donner des itinéraires, des lieux à découvrir

à Okinawa… je les aide du mieux que je peux, mais comme tout voyage, se rendre à Okinawa

se prépare. Le climat est différent, les gens aussi… quant à la langue…

Par ailleurs, le tourisme moderne, avec ses millions de visiteurs par an sur de si petites îles déjà bien

surpeuplées (vous savez ce que j’en pense, je me suis déjà exprimé à ce sujet sur ce blog), n’est pas un

bienfait pour Okinawa.

J’apprends que le New-York Times vient de classer Okinawa en tête des lieux à

aller en 2017…. Pauvre Okinawa! C’est le début de la fin (enfin, il a commencé il y a 2-3 ans avec

l’arrivée massive de touristes chinois). Comme tout lieu splendide, moins il y a de touristes; le mieux

il se porte. Surtout si c’est juste pour aller donner à manger à des poissons, se rendre à l’aquarium

de Motobu (lieu d’une cruauté sans nom), et manger des nouilles…

Perte d’argent et de temps!  La France, la Belgique, la Suisse sont des endroites merveilleux, moins chers et moins loins

Si vous aimez Okinawa ;  SIMPLEMENT, regarder la depuis votre salon, liser des livres à son sujet.

ET si vraiment, vous devez y aller (parce que quelquechose vous y appelle, c’est la terre de vos ancêtres), préparer le voyage par vous-même,

pour faire autre chose que du tourisme tel qu’il a été formaté pour nous par les multinationales

depuis plus de  30 ans.

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

7 janvier 2017

Du vent…

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 12 h 13 min

J’évoquais l’été dernier  une mesure trouvée par le gouverment pour montrer

qu’il comptait clairement agir par rapport aux crimes commis par les soldats des Etats-Unis sur

le sol okinawanais. Il s’agissait de la création d’une patrouille de plusieurs de dizaines d’hommes

par le ministère de la Défense.

Depuis, la patrouille n’est pas intervenu UNE seule fois…

Pourtant, on sait qu’en été, un homme a été arrêté pour avoir conduit à contre-sens sur la route 58, qu’en septembre,

un homme à Uruma  a renversé un passant avec sa voiture et à pris la fuite. Enfin, en octobre, un autre soldat

a agressé un passant.

Il y a donc comme une contradiction : d’un côté le gouvernement rapporte que les rues d’Okinawa sont devenues plus sûres

(c’est à dire sans violence de la part des soldats des Etats-Unis), et de l’autre, les simples rapports de police nous disent

le contraire…

Il y a toutefois une cause à cette différence : la patrouille n’est active qu’en journée, et le soir seulement jusqu’à 22h… ce qui est contre-productif,

vu que les militaires des ETats-Unis sont actifs la NUIT : ils sortent, vont dans des bars, chez des amis… les crimes détaillés ci-dessus ont tous

été commis vers 3h du matin.

Il faudrait donc que la patrouille soit active la nuit, pour ne pas être autre chose qu’un épouvantail, la marque d’une volonté (de façade)

de soutenir une population qui supporte trop depuis trop longtemps

 

 

 

5 janvier 2017

Depuis Ikei

Classé sous vidéos — shichaara2013 @ 9 h 06 min

Une vignette sur l’Ile d’Ikei, lors de la pleine lune de novembre dernier.

L’océan Pacifique est  vraiment différent de la mer de Chine.

Et cette lune, on dirait un soleil ardent.

Image de prévisualisation YouTube

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

4 janvier 2017

Une tortue verte

Classé sous vidéos — shichaara2013 @ 9 h 54 min

Une courte vignette d’une tortue verte dans les eaux de Yomitan,

sur l’Ile d’Okinawa

Image de prévisualisation YouTube

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

Bonne année 2017

Classé sous info du jour,informations générales — shichaara2013 @ 9 h 34 min

Avec un peu de retard, je vous présente chers lecteurs et chers visiteurs

une très bonne année 2017. Qu’elle vous comble à tous les points de vue

et surtout vous apporte santé et joie.

De mon côté, les projets ne manquent pas, avec en premier lieu

la série d’entretiens des maîtres d’arts martiaux okinawanais.

Le premier volume devrait sortir au plus tard au mois de février.

Plus d’infos dans les semaines à venir

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

28 décembre 2016

Le couperet

Classé sous informations générales — shichaara2013 @ 11 h 37 min

La décision ou plutôt le verdict de la Haute Cour du Japon a été donné :

les travaux de la base du camp Schwab, à Henoko doivent reprendre, car

le préfet n’a pas le pouvoir de révoquer une décision prise par un de

ses prédécesseurs.

Autrement-dit, la base de Futenma va fermer dans les années à venir, et

à la place, les hélicoptères se seront basé à Henoko, dans la baie d’Ô.ura.

Les actions menées depuis des années n’ont servi à rien

tout comme la volonté politique du préfet.

L’Etat a soutenu le gouvernement, ce qui est logique en soi.

 

27 décembre 2016

L’été en hiver?

Classé sous vidéos — shichaara2013 @ 11 h 35 min

Même en hiver, il arrive que sur l’Ile d’Okinawa (et encore plus à Miyako et aux Yaeyama) de l’air du Sud  produise une

impression d’été, avec des nuages blancs et une certaine chaleur (25 degrés).

Comme c’était le cas lundi 26 décembre.

Image de prévisualisation YouTube

 

(au début de la vidéo, on peut voir un rapace marin, du nom de Balbuzard)

 

Et pour tout connaître du karate et des kobudô okinawanais :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=5&name=karate-et-kobudo-br-a-la-source-br-les-arts-martiaux-okinawanais-maintenant

Pour  aller plus loin sur la culture okinawanaise et ses mondes voisins :

http://okinawacultureasie.fr/fr/librairie.php?product=1&name=un-clan-dokinawa-br-les-tamanaha-de-shuri

1...34567...75

Des voyants pas comme les a... |
Tips on how to improve your... |
Methods to increase your we... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | The right way to raise your...
| The best way to increase yo...
| Salazarfyzw